Tag Archive: cyberpunk


Seeing with your tongue

“Your brain is what really sees, not your eyes…”

One Step Beyond

“You look tasty.”

Le 7 juillet, les entreprises Cyclone Power Technologies Inc annonçaient avoir complété la première étape du développement d’un système d’alimentation innovant destiné à propulser les Robots Tactiques Autonomes (EATR) commandés par la DARPA, l’agence pour les projets de recherche avancée de défense américaine. Ces robots doivent être capable d’accomplir de longues missions sans aucune intervention humaine pour l’entretien ou le ravitaillement.

Le projet original de Cyclone Inc. consiste à laisser ses robots se ravitailler eux-mêmes, sur la biomasse. En effet, le système robotique mis au point et en passe d’être breveté est capable de trouver, d’ingérer et d’extraire l’énergie des matières organiques présentes dans son environnement immédiat. Des rapports suggèrent que cela pourrait inclure des corps humains.

L’inquiétude grandissant et la rumeur enflant, notamment sur les sites FoxNews.com, FastCompany.com et CNET News, à propos de robots mangeurs de chair humaine, Cyclone Inc. a décidé de publier un communiqué récusant les précédents rapports. Selon eux, les robots développés n’utilisent de carburant que végétaux : branches, herbes, feuilles, qu’ils sont abilités à ramasser. Harry Schoel, le PDG de Cyclone Inc., ajoute : “Nous comprenons totalement l’inquiétude du public à propos de robots futuristes se nourrissant de chair humaine, mais ce n’est pas notre mission.”

“Pas encore, mais ça va venir, n’est-ce pas Harry ?

“Notre but actuel est de démontrer que nos machines peuvent créer de l’énergie verte à partir de matière végétale abondante et renouvelable. Les applications commerciales de cette solution énergétique à la pointe de l’écologie sont énormes.”

Bref, un discours écolo-sympa bien dans l’air du temps. Ce qu’ils veulent qu’on retienne à tout prix c’est que leurs robots sont vé-gé-ta-riens. Donc ce qui s’annonçait comme un robot tueur se nourrissant du cadavre de ses ennemis se révèle n’être au final qu’une tondeuse à gazon de combat. Déception.

Rappelons tout de même que l’outrage aux morts est un crime de guerre selon la Convention de Genève (article 15).

“À table !”

Du nouveau sur le coffret collector Serial Experiments Lain

Alors là, je bave. Méchamment. J’ai réussi à trouver un site présentant l’intérieur du coffret mystérieux de chez Dybex, celui dont je parlais plus bas. Et c’est bôôôôôôôôôôôôôôôôôô.

Très beau même. Je ne vous mets que les images mais si vous voulez une petite description (et quelques photos supplémentaires) rendez-vous ici.

La boiboîte, donc, comme on l’a vu.

L’arrière de la boiboîte, c’est plutôt bien trouvé.

L’intérieur de la boiboîte, évidemment.

Une partie du contenu de la boiboîte.

Boiboîte. Contenu. More.

Râââââââââh Lovely.

Seul petit bémol, le manga original d’ABe se trouve être le doujinshi Nightmare of Fabrication que je vous avais présenté , mais en noir et blanc dans le coffret, allez savoir pourquoi.

Pour finir sur une note positive, citons filmsactu.com, qui a attribué à Serial Experiments Lain la note de 20/20 :
“Pour beaucoup d’amateurs de science-fiction, la série Serial Experiments Lain n’a été égalée par aucune des tentatives postérieures du genre, en termes de réflexion comme de capacité à anticiper l’avenir. On appelle cela une oeuvre visionnaire.”

Quand la réalité commence à envisager d’éventuellement dépasser la fiction

Terminator in real life

BLAME!

Pour le plaisir des yeux.
Cliquez sur les images pour les voir dans leur format d’origine.
Cliquez !

Maybe on Earth… Maybe in the Future….


La maison du Hollandais qui vous surveille via Bluetooth est surveillée en permanence par… vous.

Apprenez notamment combien de fois la chasse d’eau a été tirée aujourd’hui et si le chat a bien terminé ses croquettes.

Ne restez pas sans savoir !
Big Brother is Us

Cyberpunk.

What the fuck did you expect?

The Nightmare of Fabrication

Vous êtes instamment priés de lire cette courte bande dessinée extraite de Visual Experiments, le superbe artbook de Serial Experiments Lain.

Avec une couverture qui claque, ce qui ne gâte rien.

A noter, pour ceux qui connaissent la série, que l’histoire qui suit n’y trouve pas d’équivalent. Elle est indépendante et explore tout simplement un autre aspect du cyberpunk, éludé dans l’anime, je veux parler de la robotique/cybernétique.

Quant à ceux qui n’ont toujours pas maté cette série (alors qu’elle traîne sur leur disque dur), je n’aurais qu’un mot : PUTAIN ESM MATE CETTE SERIE TU VAS VOIR ÇA DECHIRE DEMANDE A LAPSUS COMME JE L’AI FAIT CHIER PENDANT DES ANNEES ET FINALEMENT ÇA VALAIT LE COUP MÊME SI A LA BASE IL EST COMME TOI IL AIME PAS TROP LES MANGAS.
Bon d’accord, il y a légèrement plus qu’un mot. Mais merdeuh. Bordel. eSm. Watch it.

Ah ouais donc, la BD. (eSm tu peux la lire direct comme je l’ai dit plus haut peu de lien avec l’anime donc pas de spoiler, et puis ça te fera un bon teaser, voilà).

Brought to you by :
Tachibana General Labs

Nous y sommes… le jour est venu… hallelujah…

Nous pouvons désormais télécharger de la drogue par Internet.

I-dose.

Bien sure c’est payant. Mais viva Mininova et autres.

J’ai pas encore testé… on se tient au courrant.

Relents de fosse

Je reposte cette conversation qu’on a eu dans la fosse parce qu’elle était intéressante et que ce serait dommage qu’elle disparaisse dans l’oubli. J’ai viré les commentaires sans rapport avec le sujet, les fautes d’orthographe et les insultes 😀

esm.: je rêve quand même, il aura fallu Lain pour vous faire tripper cyberpunk.
lvdz.: mais non rien à voir, il aura fallu lain pour tripper sur lain
c’est beaucoup plus mystique que du cyberpunk.
tranx.: et puis bon ça fait 5 ans que je trippe dessus hein
en plus c’est vrai il y a toute une dimension mystique
qu’on ne retrouve jamais dans le cyberpunk ‘traditionnel’
alors qu’en fait le mystique s’inscrit naturellement dans le mouvement cyberpunk
comme le prouve la série.
esm.: ouais c’est vrai que dans Count Zero y en avait pas du mysticisme. Lain a tout inventé…
le CP a toujours exploré les thèmes de la technologie (qui n’a toujours pas réussi à améliorer l’humain) et les thèmes religieux / mystique. Voire même de messie.
la techno et le divin en gros. Deux piliers du cyberpunk voire même de la science-fiction en général
alors dire qu’on retrouve jamais de mystique dans le CP je suis pas d’accord.
tranx.: hmm ok. Faut voir sous quel angle c’est pris aussi. Je connais pas count zero par exemple
mais en sf générale ces deux piliers sont la plupart du temps bien distincts
souvent même en opposition
dans lain le Divin est indissociable du technologique
il n’y a qu’un seul pilier technodivin
esm.: count zero c’est carrément les divinités voodoo qui se baladent sur le net.
tranx.: je dis pas que lain a tout inventé m’enfin y a un très bon agencement des thèmes
faudrait que tu mates ça esm ça vaut le coup.
lvdz.: ouais enfin voilà lain c’est un cran au-dessus à ce niveau-là
Et sans vouloir jouer les troubles-fêtes le cyberpunk n’est pas lié au divin
Les gros thèmes du cyberpunk c’est la technologie, les corporations et le complot
C’est pas un bouquin de gibson qui va changer ca, même si c’est gibson ….
Donc en gros dire que le divin c’est un pilier du cyberpunk désolé mais là c’est n’importe quoi
No offense meant mais sur le mur on est des gars rigoureux
Désolé si j’ai été rude
mais j’ai pas dis qu’il n’y avait qu’une oeuvre qui parlait de ça
Mais je ne suis toujours pas d’accord de dire que c’est un thème majeur
Et Do androids dream of electric sheep ce n’est pas une réflexion sur Dieu malgré les références.
esm.: ouais bon ok alors ça dépend de la définition de majeur alors
mais je trouve que c’est un thème quand même assez récurrent.
tranx.: dans shadowrun et matrix le divin est juste un prétexte, du décor quoi.
Neo est the one mais c’est totalement heathen, y a pas de connexion divine.
esm.: hein c’est qu’un décor dans Shadowrun???
Eacil.: Les histoires de messie, etc dans le CP sont liés au fait que le rapprochement des humains via le cyber permet par le talent (hacker) de créer virtuellement (mais concrètement, finalement), les phantasmes mystiques. Après, le blabla (comme dans Comte Zéro), c’est qu’une interprétation de l’inconnu. Ce sur quoi s’implante aisément toute religion.
La Singularité est pour moi, la meilleure définition de Dieu.
tranx.: je suis pas vraiment d’accord sur Dieu = singularité mais bon c’est défendable
enfin disons que je vois ce que tu veux dire mais que je n’adhère pas
cela dit ça colle bien à la définition de Dieu dans Lain
(je pense qu’Eacil voulait parler plus proprement de l’aspect transcendant de la singularité c-à-d qu’un homme post-singularité est comme un dieu pour un homme pré-singularité)
ce avec quoi je ne suis pas d’accord
“comme un dieu” ne peut pas vouloir dire Dieu (du monothéisme)
c’est au mieux un dieu (du polythéisme)
car Dieu est, par définition, Unique, alors que l’homme, même post-singularité, est multiple
mais je dirais plutôt qu’un homme post-singularité est pour l’homme pré-singularité
comme un mage très puissant pour un paysan de med-fan.
Eacil.: C’est exactement ça, le truc post et pré-singularité. Mais il faut rajouter que je conçois
la Singularité dans son évolution constante, ainsi un “post-singularité” peut revivre une Singularité selon ses nouveaux paradigmes. Et le Dieu de lain n’est pas cette incarnation. C’est juste un nerd un peu plus doué et en avance sur son temps.
tranx.: je comprends pas bien le concept de revivre une singularité (ou la Singularité?)
(en fait tu veux dire qu’il n’y a pas une mais des singularités et qu’une espèce post-singularité verra elle aussi une Singularité ? Je suis d’accord : l’homme lui-même est une espèce post-singularité > après les primates.)
et Eiri (Dieu) n’est pas un nerd c’est quand même le concepteur du protocol 7
sans la boucle qu’il a introduit dans le protocole il n’aurait jamais pu acquérir ce statut
le protocole 7 n’est pas open source.
Eacil.: La Singularité est juste un seuil pour plonger dans un état de non-compréhension.

Edit : Retour et précisions.

esm.: après relecture du poste récapitulatif de Tranx, je souhaite corriger ma position
le divin nest PAS un pillier du CP, ok on est tout à fait d’accord. C’était un mauvais choix de mot.
par contre le mysticisme, j’en démordrai pas
il est présent dans la plupart des oeuvres que j’ai lu.
tranx.: OUI. là on est d’accord. on avait juste un problème de vocabulaire.
mysticisme parce que tentative d’expliquer l’inconnu
un paysan du moyen-âge (encore lui) décrivant l’électricité
beaucoup de mysticisme dans le CP car beaucoup d’inconnu lié a l’explosion technologique et au secret (cf complot)
par contre peu de divin parce que Dieu n’existe pas (cf technologie + corporations).
lvdz.: Voila, de là à dire que le mysticisme est un pilier …
Je reste sceptique.
tranx.: ben dès qu’il y a tentative d’explication de l’inconnu
par pure expérimentation (sans outils) il y a mysticisme
donc fatalement c’est récurrent en CP
(la philo est un outil, comme la science ou même le dogme religieux puisque le mystique privilégie l’introspection pour atteindre la vérité, en rejetant le dogme)
enfin bon “pilier” est un terme trop fort; “thème récurrent” est plus adapté
en fait pour moi le mysticisme (en CP uniquement) découle du thème technologique
comme le complot découle finalement du thème corporatiste (et autres puissances gouvernmentales ou non)
Il y a donc 2 “vrais” piliers CP (tout le reste en découle) :
technologie et puissantes organisations (corpos, mafias, gouvernements)
Ces 2 piliers sont bien entendu liés : la technologie est rendue possible par la recherche financée par les grandes organisations. Les grandes organisations se maintiennent et oppressent la population grâce à la technologie. La population asservie et tenue dans l’ignorance développent les phantasmes de complot et de mysticisme.
donc les thèmes complot et mysticisme découlent des piliers corporatistes et technologiques.