Tag Archive: Chine


C’est jour de marché à Beijing

Advertisements

Star Wars : La République Populaire contre-attaque

Le commandant de l’Armée de l’air chinoise a estimé que la militarisation de l’espace était un phénomène historiquement inévitable, marquant apparemment un revirement de la position de Beijing, a rapporté lundi la presse d’État.

La Chine avait inquiété la communauté internationale en janvier 2007 en procédant à un essai d’une arme antisatellite, tout en affirmant ne pas vouloir participer à une quelconque course à l’armement dans l’espace.

Xu Qiliang, numéro un de l’Armée de l’air, a estimé impératif que celle-ci développe des moyens offensifs et défensifs dans l’espace, dans une interview publiée dans le quotidien de l’Armée. “La compétition entre les forces armées se déplace vers le terrain spatial… cela est historiquement inévitable et constitue un développement irréversible”, a affirmé M. Xu.

“Et puis regardez-moi tous ces beaux missiles. Ce serait vraiment dommage de ne pas les utiliser.

“L’Armée de l’air chinoise doit établir les principes d’une sécurité spatiale, des intérêts spatiaux et du développement spatial”, a-t-il ajouté. “Nous devons construire un armement spatial qui réponde aux intérêts de notre nation et aux demandes suscitées par le développement de l’ère spatiale”, a estimé M. Xu.

Pour le responsable militaire, la supériorité dans l’espace peut permettre à une nation de contrôler des zones de guerre, à la fois sur terre et sur mer tout en lui assurant un avantage stratégique. “Seule la puissance peut protéger la paix”, a encore estimé le chef militaire, dans une interview donnée à l’occasion du 60e anniversaire de la création de l’Armée de l’air chinoise.

Pendant ce temps-là, la Russie ‘simule’ une attaque nucléaire sur la Pologne lors de manœuvres d’envergure. Quels farceurs ces Russes.

L’immobilier est une valeur sûre

Le 27 juin 2009 vers 5 heures 30 du matin, un immeuble inhabité en cours de construction rue Lianhuanan dans le quartier Minxing de la ville de Shanghaï a basculé sur un côté. Un ouvrier a été tué.

Riot

La scène s’est déroulée samedi à Shishou, dans la province centrale du Hubei. Des centaines de policiers casqués qui reculent devant une foule en colère, s’enfuyant en débandade sous les jets de pierres des protestataires.

La colère de la population est liée à la découverte, trois jours plus tôt, d’un cadavre devant un hôtel de la ville, celui du chef du restaurant de l’établissement. La police a conclu à un suicide, mais la famille a cru voir des traces de blessures à la tête. Très vite, des rumeurs ont commencé à circuler, selon lesquelles la police locale et la municipalité seraient actionnaires de cet hôtel…

Selon le site Global Voices Online, qui suit les blogs et sites chinois, la police aurait proposé le lendemain à la famille une somme de 35 000 yuans (3 500 euros) pour qu’elle accepte de signer le rapport officiel. La famille a refusé et le père a organisé une veille du corps de son fils, apportant même une bouteille de gaz et menacer de la faire exploser pour empêcher la police d’emmener la dépouille.

Lorsque vendredi la police a tenté d’emmener de force le corps du jeune homme, elle a trouvé 2 000 personnes pour l’en empêcher. Les premiers affrontements ont eu lieu vendredi, se transformant le lendemain en bataille rangée, mobilisant jusqu’à 40 000 personnes.