Tag Archive: art


Du bienfait des coups sur la tête

Dites bonjour à Tommy McHugh, 60 ans, Anglais, ex-hooligan, ex-délinquant multirécidiviste, devenu peintre et poète après une hémorragie cérébrale qui l’a laissé une semaine dans le coma.

Si, si, si ! J’adore ce que tu fais ! Pas taper !

“Ses anciens amis ne savent plus quoi penser de ce nouveau Tommy qui parle souvent en vers, adore les chats et se pose des questions sur le sens de la vie.”

L’article en anglais.

Advertisements

Peinture sur soir

Il y a du nouveau sur la couveuse, le blog pictural de Tony Gump. Heureusement que je vais y faire un tour de temps en temps parce qu’il ne prévient pas quand il poste de nouvelles toiles, lesquelles valent pourtant le coup d’œil.

Trois nouveaux tableaux dont une ‘Neige’ très calligraphique. On sent que le voyage au Japon a laissé des traces indélébiles.

Neige.

J’aime beaucoup ‘Crime Scene’ également.

Origamillion Dollar

Won Park est un artiste dont la spécialité est l’origami à partir de billets d’un dollar. Ses créations sont délicates et recherchées. En voici une série, mais il en existe de nombreuses autres.

Cela n’a pas grand-chose à voir, mais Won Park vit dans un camion-poubelle superbement réaménagé.

The Last Day on Earth

Stefano Bonazzi’s silent places

Paint Shop

The girl was in red

Deux nouvelles toiles à découvrir sur la couveuse, le blog peinturluré de Tony Gump. On y retrouve le style anthropomorphe des débuts, avec toujours plus de maîtrise cependant. Choix délibéré voire définitif d’un style ou bien inconscient retour sur soi ?

Tu emmènes ton matériel le mois prochain histoire de nous faire quelques vues du Mont Fuji ?

Manga Ormolu


“Manga Ormolu enters the dialogue on contemporary culture, technology, and globalization through a fabricated relationship between ceramic tradition (using the form of Chinese Ming dynasty vessels) and techno-Pop Art.” – Brendan Tang

Coup de pinceau (dans ta gueule)

Tombé par hasard sur le blog du Californien Lawrence Yang, peintre et architecte de l’information. Je suis charmé par ses toiles à la subtile légéreté, son trait humble et intime, sombre comme il faut. Ce n’est pas tant les sujets présentés qui m’ont séduit que la touche de l’artiste, les nuances, le grain, le choix des tonalités.
Et puis j’aime beaucoup le choix de présentation. Donner pour cadre à la toile le plan de travail sur lequel elle a été créée permet d’en apprécier le développement, les débordements, la technique. Chaque œuvre s’insère très naturellement dans un cadre créé par elle.




Allez donc visiter son site car ce post lapidaire ne rend pas à son travail l’honneur qui lui est dû.

The Vader Project

“Luke, you have two fathers.

The Vader Project is a reimagining of the iconic Darth Vader helmet by some of today’s hottest underground and pop surrealist painters, artists and designers.

Le mieux c’est d’aller sur cette page flickr pour voir un sacré paquet de créations (plus de 3000 photos – avec beaucoup de doubles quand même), le site officiel étant honteusement dépourvu à ce niveau-là.

Porcelaine de briques (oui je sais c’est un jeu de mot pourri mais que voulez-vous on ne peut pas toujours trouver des titres qui déchirent)

Vous vous souvenez peut-être de ce post du 2 janvier 2008 (mais si enfin souvenez-vous) sur l’artiste Chinois Lei Xue ayant réalisé une série de canettes en porcelaine. C’était plutôt saisissant, n’est-ce pas ?

Voilà un autre artiste, Charles Kraft, Slovène, qui travaille lui aussi la porcelaine pour réaliser des objets de tous les jours afin de leur donner un nouveau sens. Ses principaux modèles, cependant, sont les armes de guerre (mais certains les utilisent tous les jours).

Faites sensation à Noël en offrant à mamie ce superbe ensemble en porcelaine.

C’est bien joli tout cela mais je préfère quand même les canettes de Lei Xue, en raison du sens que son œuvre transmet : Drinking Tea relève de l’anachronisme, la porcelaine ayant naguère été un matériau de choix (entendez : noble et privilégié) pour la fabrication de tasses, bols, théières et autres récipients, tandis que la canette est le récipient moderne (entendez : jetable et multiple) par excellence. La réunion des deux interpelle.

En comparaison, les armes de Kraft sont une simple transposition de matériau, on n’y trouve pas cet élément temporel ni aucune autre portée universelle. Bref l’ampleur n’est pas la même. C’est du moins mon avis. Que cela ne vous empêche pas d’aller lire ce court article sur le bonhomme.

Sculpture située à Perth, en Australie

Vue sous différents angles, le 4ème est le bon.